Rendre son entreprise “bankable”

mai, 2019

Worker checking traffic visitor Report on website
Cas clients

Rendre son entreprise “bankable”

C’est bien connu : pour réussir une vente, mieux mettre tous les atouts de son côté. La cession d’une entreprise n’échappe pas à la règle. Que le cédant dispose de plusieurs mois ou simplement de quelques semaines pour mener à bien son projet, la règle reste la même.

Au déla des prérogatives comptables et financières il est primordial de présenter son entreprise sous son meilleur jour : une entreprise qui a une visibilité digitale importante, qui possède une e-reputation sans reproches, voir élogieuse, qui fait référence sur son secteur d’activité/géographique séduira plus facilement l’acquéreur en le rassurant sur l’outil qu’il est en train d’acquérir.

Pourquoi s’inquiéter de sa notoriété? 

Dans un environnement hautement concurrentiel et en évolution, il est particulièrement difficile pour les entreprises de se décider seules sur le marché. Par conséquent, il est nécessaire voire obligatoire d’optimiser la notoriété de la marque sur diverses plateformes existantes (telles que les blogs, les forums, les communiqués de presse et les réseaux sociaux). Ce faisant, les entreprises peuvent facilement utiliser le potentiel d’Internet pour améliorer les images qu’elles envoient aux autres.

Pour optimiser la notoriété de la marque, la meilleure option est de créer votre propre réseau via les médias sociaux (tels que Facebook, Twitter ou Google), ainsi que mettre en place une stratégie de positionnement naturel (SEO) sur les moteurs de recherche. YouTube, Dailymotion, Pinterest ou Instagram sont toutes des plateformes visuelles incontournables. En informant clairement ses activités, produits ou services via ces canaux, l’entreprise peut optimiser sa notoriété, augmentant ainsi les chances d’acquérir de nouveaux clients. Par conséquent, il a maintenant été déterminé que l’utilisation des réseaux sociaux aura un impact significatif sur la notoriété de la marque.

La notoriété a un réel impact sur les entreprises. Plus la marque est connue, plus elle réussit à convaincre de nouveaux clients. En particulier, la présence accrue des médias sociaux permet aux entreprises d’interagir directement avec ces clients.

L’entreprise doit donc rester vigilante et réactive afin d’apporter la meilleure réponse possible à des utilisateurs de plus en plus exigeants. Il faut dire que Twitter et Facebook sont les plateformes privilégiées par les utilisateurs

Nous avons également trouvé Instagram et Pinterest, qui permettent aux marques de se promouvoir facilement et de manière créative, et même LinkedIn, avec des pages de marque et des publications sponsorisées, pour contacter directement les influenceurs qui peuvent communiquer sur la marque. Quant à Twitter, son modèle économique de tweets qui vont et viennent tout au long de la journée permet à l’entreprise de publier à plusieurs reprises sur sa marque.

Thief business partner steals ideas for thinking colleague. Conc
Cas clients

L’audit de Propriété Intellectuelle

A l’occasion d’une cession d’entreprise, il est capital d’effectuer un audit interne des droits de propriété intellectuelle. En effet, ils présentent une valeur insoupçonnée s’ils n’ont pas été intégrés au bilan comptable. L’audit va permettre de recenser tout ce qui relève des marques, des dessins et modèles, des brevets, des droits d’auteur, et même de valeurs proches de la propriété intellectuelle à savoir les secrets de fabrique ou le savoir-faire. Il ne faut donc pas se limiter à la seule propriété industrielle, laquelle est cantonnée au système de dépôt, mais également aux valeurs qui relèvent du droit d’auteur comme le nom de domaine, les catalogues, les logiciels développés ou encore les contrats de licence.

Beaucoup de chef d’entreprise se croient protégés par un dépôt alors que celui-ci peut être facilement remis en cause s’il est mal effectué, s’ils existent des antériorités ou encore si la chaine des droits n’est pas correctement respectées. En outre, une déclinaison de la marque pourra être envisagée pour coller à de nouveaux marchés ou à une tendance. Mais surtout, qui est le titulaire des droits ? La titularité des signes distinctifs, et notamment vérifier que la marque appartient bien à l’entreprise et non à son dirigeant ou à ses associés peut changer le prix.

A titre d’exemple, le cabinet a été contacté en urgence par un cabinet d’experts-comptables qui assistait son client dans le rachat d’une entreprise. En effet, l’acheteur, la société B souhaitait acquérir la société A afin d’élargir ses services. Or, les marques et le nom de l’entreprise avaient été déposés au nom du dirigent et n’était pas inclus dans la cession convenue. Ce dirigeant souhaitait demander une somme supplémentaire pour céder les marques à la société B. Nous avons donc effectué un audit afin de calculer le préjudice de l’absence de marque pour le futur acheteur.

En effectuant cet audit, nous avons pu relever des failles dans la protection des droits et finalement obtenu une baisse du prix de vente pour notre nouveau client.

imprimeur
Cas clients

Supports de communication adaptés

Imprimeur établi dans le Var depuis 25 ans, vous souhaitez céder votre activité. Votre société possède presque tout pour séduire son futur repreneur, à un détail près. Votre nom est localement reconnu et vos clients sont fidélisés, seulement l’identité graphique de votre entreprise est restée la même depuis sa création. 

Si vos chances de vente sont réduites parce que vos supports de communication sont vieillissants et susceptibles de faire fuir les jeunes repreneurs, nous pouvons vous aider à remédier rapidement à cette situation. Quelques jours nous suffiront à remettre votre logo au goût du jour et bâtir une identité d’entreprise moderne, à la hauteur de votre succès entrepreneurial.

Il se vend près de 70 000 entreprises en France chaque année. A situation financière équivalente, des outils de communication modernes vous permettront de vous distinguer de sociétés au même profil. Le capital marketing dont dispose votre entreprise est aussi un moyen de justifier un prix de vente plus élevé.