Début 2020 le Groupe Zapa Developpement rachète TARA JARMON

1 novembre 2020

tarajarmon
Actualité

Début 2020 le Groupe Zapa Developpement rachète TARA JARMON

d

Après plusieurs semaines de négociations, la société dirigée par Arié Benayoun, rachète la société Uniform titulaire de la marque TARA JARMON fondée en 1986. Tara Jarmon rejoint donc Zapa, mais aussi la toute jeune marque Dualist.

La marque compte aujourd’hui 57 points de vente à l’enseigne, 65 corners et 500 points de vente multimarques dans le monde. Elle réalise près du tiers de ses ventes à l’international. En 2016, elle annonçait un volume d’affaires de 100 millions d’euros.

Mais pourquoi un tel choix de la part de Zapa ? L’idée est de constituer un groupe de marques avec des positionnements cohérents visant la femme active de 35-45 ans. Le groupe veut donc consolider ses positions et faire de Tara Jarmon un actif fort tout en restant une complémentarité et synergie pour les marques Zapa et Dualist.

Lorsqu’une marque est rachetée, il faut certes regarder son marché ainsi que son potentiel économique mais également vérifier sa solidité juridique. Il en va d’enjeux capitaux. La marque Tara Jarmon, dont les premiers dépôts datent de 1995 à fait l’objet de licences, de gages et de cessions tout au long de sa vie. Avec près d’une 30 ene de marques déposées dans le monde, sans le suivi rigoureux d’un spécialiste en propriété intellectuelle et un respect de la chaîne des droits, un tel rachat n’aurait pu être envisagé au prix juste.

Négliger les droits de propriété intellectuelle de l’entreprise peut avoir un incidence pesante sur le prix de vente de la société (voir en ce sens notre article – cas client « L’importance d’effectuer un audit de ses droits de Propriété Intellectuelle avant la cession de son entreprise »). C’est pourquoi Qibus peut être un véritable atout pour optimiser la vente de votre société.